logo 03

  • Revue de presse
  • Vers une dynamique collective pour le reboisement de la forêt communale de Générac

Vers une dynamique collective pour le reboisement de la forêt communale de Générac

Article Objectif Gard du 21-janvier-2020

Incendies dans la forêt de Générac. (Photo archives : Anthony Maurin).

Six mois après les incendies qui se sont déclarés à Générac, la mairie a lancé ce lundi 20 janvier 2020, une mission mécénat pour le reboisement de la forêt communale sur une surface de 60 hectares. 

 

L'émotion est encore palpable dans la voix de Frédéric Touzellier, maire de Générac. Le souvenir des  graves incendies qui se sont déclarés sur sa commune les 30 juillet et 2 août 2019, est encore bien présent dans son esprit. Onze jours durant, les services de la Sécurité civile et le Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) venus de toute la France s'étaient relayés sur Générac devant l'ampleur et les difficultés rencontrées pour maîtriser les feux qui ont dévoré près de 900 hectares dont 300 de forêts.

Un tragique événement estival au cours duquel Franck Chesneau, pilote de bombardier d'eau âgé de 49 ans, a trouvé la mort dans l'exercice de ses fonctions.

Une mission mécénat lancée ce lundi

"Après l'émotion et le recueillement, vient le temps de la reconstruction." Les mots de Samuel Dyens, avocat associé au cabinet Goutal, Alibert et associés, en disent long sur la dynamique qui est en train de se mettre en place. Une dynamique collective autour de la mairie de Générac qui a, ce lundi 20 janvier 2020, officiellement lancé son projet pour le reboisement du domaine forestier communal sur une surface de 60 hectares.

Estimé à 462 000€ TTC, ce projet nommé "Renaissance" ne peut être financièrement assumé par la commune (1). Elle s'est donc dotée d'une mission mécénat, faisant appel à la générosité des particuliers et des entreprises. "C'est à mon sens, un moyen de rassembler plusieurs acteurs autour d'un projet de territoire moteur des évolutions sociétales actuelles et surtout fondamental pour les générations à venir", commente Frédéric Touzellier.

De gauche à droite, Samuel Dyens, Frédéric Touzellier, Stéphanie Sagnard et Pierre Martin. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Un mécénat qui peut prendre différentes formes. En nature, par le don de biens nécessaires à la mission, par exemple. Mais aussi par la mise à disposition de compétences particulières. C'est le cas du cabinet Goutal, Alibert et Associés qui "accompagnera les services de la Ville dans la sécurisation du cadre du mécénat avec la rédaction d'une charte juridique et éthique", précise Samuel Dyens.

Deux autres mécènes se sont faits connaître ce lundi, Stéphanie Sagnard (société STS Promotion) et Pierre Martin (Vinci Construction). Ils ont d'ailleurs été désignés marraine et parrain de cette mission. "Pierre et moi-même partagerons nos expériences, nos compétences et nos réseaux", a assuré Stéphanie Sagnard avant de remettre un chèque de 7 000€, le montant estimé pour la replantation d'un hectare, au maire de Générac.

Vous l'aurez compris, le don financier est la dernière, et pas des moindres, forme de mécénat possible. Notez que les mécènes - particuliers et entreprises - pourront bénéficier d'une réduction d'impôt à hauteur de plus de 60% du montant des dons. Des bulletins d'adhésion seront envoyés par voie postale aux entreprises du département et habitants de Générac. Ils seront également bientôt téléchargeables via le site de la mairie. Du côté des collectivités, Frédéric Touzellier affirme pouvoir compter sur des subventions de la Région Occitanie, du Département du Gard et de "l'Agglo qui votera le 2 février prochain une enveloppe de 50 000€."

Le déboisement du domaine forestier communal a démarré ce lundi

La première phase pour le reboisement du domaine forestier communal, soit l'opération de déboisement encadrée par l'Office national des forêts (ONF), a démarré ce lundi 20 janvier et se poursuivra jusqu'au mois d'avril. La prochaine grande étape sera l'installation d'un comité de pilotage (2) et d'un comité technique (3) qui, accompagnés de Véronique Mure, une botaniste nîmoise expérimentée, dessineront un projet de territoire respectant les trois objectifs de la mairie.

Un : restaurer écologiquement le site afin de favoriser la biodiversité faunistique et floristique. Deux : restaurer le patrimoine vernaculaire (pierres sèches entre autres) et agréo-sylvo-pastoral. Trois, favoriser l'accueil de la population en y intégrant des activités pédagogiques, sportives (parcours de santé, par exemple) et de loisirs. Enfin, la replantation des arbres devrait avoir lieu à l'automne 2021.

Stéphanie Marin,

1 - Budget de la commune de Générac. Recettes : 4,3M€ / Dépenses : 3,2M€ / Investissements : environ 1 M€.
2 - Trois élus de la commune, deux représentants des citoyens, des mécènes, les services de l'État, du SDIS.
3 - Le correspondant ONF, le président de la société de chasse, un référent des écoles et un autre de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Gard.

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.