logo 03

  • Revue de presse
  • Ces incendies m'ont changé", Frédéric Touzellier le maire de Générac

Ces incendies m'ont changé", Frédéric Touzellier le maire de Générac

Article France Bleu Gard Lozère du 29-juillet-2020
art 29 07 2020
Frédéric Touzellier le maire de Générac © Radio France - Mélodie Viallet

Un an après les incendies de Générac, Frédéric Touzellier le maire, a accordé une interview à France Bleu Gard Lozère. Il revient sur ces événements dramatiques et ce que ça a changé dans la gestion de sa commune.

Il y a un an commençait une semaine horrible pour tous les Généraquois. Un premier incendie, le 30 juillet 2019, puis un autre quelques jours plus tard, avec ce drame le 2 août 2019 : un Tracker se crashait et son pilote Franck Chesneau mourrait dans l'accident. En plus de ce drame, au total 800 hectares sont parties en fumées durant ces feux sur la commune. Des événements qui ont marqué à tout jamais le maire Frédéric Touzellier. 

"Ces incendies m’ont fait grandir"

Le maire se souvient  :
"J'ai été sur le qui-vive pendant quasiment 11 jours. Nous ne dormions pas beaucoup, on se demande d'ailleurs aujourd'hui comment on a fait pour tenir. Je pense que c'est l’adrénaline qui m'a fait tenir j'étais à 140 pour cent" avant d'ajouter "de toute façon nous n'avions pas le choix il fallait sauver le village !"

Frédéric Touzellier explique avoir changé avec ces incendies :
" Je n'ai pas honte de le dire, j'ai grandi avec ces incendies et je prends plus de recul aujourd'hui dans de nombreux domaines, mais pas seulement moi, toute mon équipe, mes élus qui ont été fantastiques et mes agents irréprochables. Nous avons tous fait preuve de solidarité, c'est aussi ce que je retiens de ces événements ". 

" J'ai eu une véritable prise de conscience sur la façon de gérer les bois et les forêts"

Depuis ces incendies, le maire a mis en place un comité de pilotage avec une botaniste. L'objectif est de repenser la structuration des bois et des forêts sur sa commune.
Le maire explique vouloir
" mettre en place sur ces terres qui ont brûlées des espaces ludiques, pédagogiques autour de l’environnement. Nous allons aussi planter de nouvelles essences d'arbres et bien sûr mettre en place un entretien permanent de ces bois pour éviter les incendies ". Ce projet devrait commencer en décembre pour durer 18 mois. 

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.