logo 03

LE COMITE DE LECTURE DU 12 MAI 2015

camusLe livre du jour était : L'Etranger d'Albert Camus - Prix nobel de littérature 1957.

Etaient présentes : S. Dubourg, B. Lebard, J. Meyrueis, M. Bourdin, M. Larguier

Albert Camus est le né le 7novembre 1913 en Algérie et mort le 4 janvier 1960 d'un accident de voiture. Il était écrivain, philosophe, romancier, dramaturge et essayiste.

 

Plusieurs de ses oeuvres ont été adaptées au théâtre et au cinéma.

Meursault, le narrateur, est un modeste employé de bureau à Alger. Il est un homme simple qui mène une existente médiocre dans une grisaille quotidienne qui suinte l'ennui. Il semble frappé d'une torpeur, d'une mélancolie pathologique et d'une indifférence à l'égard de tout ce qui l'entoure. Il vient d'apprendre la mort de sa mère. Il va vivre les contraintes liées à cet évènement dans une sorte de rêve éveillé. A la suite d'une rixe, son ami Raymond est blessé par un arabe. Meursault, cédant à un désir qu'il ne comprend pas, va plus tard tuer l'arabe en quetion, à la suite d'un enchainement de circontances et sans raison véritable. Meursault est arrêté. Il n'a pas conscience d'être un criminel. Il est condamné à mort.

 

meursaultDeuxième livre : Meursault contre-enquête de Kamel Daoud sorti en 2014

Kamel Daoud est journaliste au Quotidien d'Oran, où il tient depuis 12 ans la chronique la plus lue d'Algérie. Il vit à Oran. Il est l'auteur de plusieurs récits réunis dans le recueil Le Minotaure. Il est né en 1970.

Cet homme qui soliloque dans un bar, nuit après nuit, c'est le frère de l'arabe tué par un certain Meursault dans l'Etranger de Camus. Soixante-dix ans après les faits, rage et frustation intactes, le vieillard rend un nom au mort et donne chair à cette figure niée de la littérature : L'Arabe. Les personnages se confondent, Camus est Meursault, le narrateur est son frère l'arabe, plus deux mères symboliques et bizzares, un fantôme, un destinataire qui est peut-être aussi Camus, une jeune institutrice et un vieux pied noir malodorant. Haroun remet tout en doute à commencer par les origines de Meursault et retitue l'absurdité du procès qui a préféré juger un homme qui ne pleure pas la mort de la mère plutôt qu'un homme qui a tué un arabe. Un livre qui ne peut laisser indifférent pour qui a apprécié l'Etranger.

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.